Archives

Retour
91

"Le réchauffement actuel, sans pareil depuis 2000 ans"

Le Temps, 24 juillet 2019
Edito

Réchauffement climatique, augmentation des gaz à effet de serre, pollution aux particules fines, septième continent de plastique... ces thèmes souvent interconnectés sont récurrents et certains pourraient trouver qu'ils reviennent trop régulièrement sur le devant de la scène. C'est loin d'être mon impression. Leurs séquelles, déjà visibles aujourd'hui mais surtout catastrophiques dans le futur, devraient suffire à nous faire prendre conscience que nous devons absolument modifier nos comportements de consommateurs effrénés.

La récente tenue du 42e Congrès Mondial de l'OIV à Genève (p.41) avec comme thème principal "Préserver et Innover: attentes économiques, environnementales et sociales" démontre l'importance qu'attache la majorité des pays viticoles du monde aux modifications climatiques et ses effets vis-à-vis du développement durable. Il n'y a qu'à parcourir les titres des travaux de Bachelor des étudiants de Changins (p. 43) pour observer l'accroissement des études menées sur ces sujets.

Problématique proche du réchauffement climatique, la perte de fraîcheur des vins traitée dans le dossier central de ce numéro (p. 17) n'est assurément pas la conséquence la plus dramatique qui soit. Pourtant, il s'agit d'un des innombrables dommages collatéraux qu'il est nécessaire de prendre en compte et mobilise une partie de nos efforts. De là à dire qu'on pourrait se concentrer sur d'autres problèmes plus importants si on avait su adapter notre conduite d'écocitoyens, il n'y a qu'un pas qu'il me semble aisé de franchir...

Pourtant, il ne faut non plus pas aller à l'extrême dans tous les domaines et alimenter les épidémies de crédulité, comme les qualifie le Professeur Bronner (p. 35). Un des exemples les plus frappants se nomme glyphosate et l'affolement inadéquat qui l'entoure alors que la quasi unanimité des études scientifiques montrent son très faible impact sur la santé des consommateurs. Certes, l'enherbement des vignes est important pour la diversité de la faune et de la flore notamment (p. 7 & 23) et l'utilisation excessive de désherbants doit être proscrite. Mais tout est une question d'équilibre et si chacun suit les règles de base du développement durable et n'oublie pas la balance de ses trois piliers qui sont l'environnement, le social et l'économique, beaucoup de maux qui nous entourent trouveraient un heureux dénouement à court ou moyen terme.

Richard Pfister
Patrimoine

Verre de 14-18

1
Edito

"Le réchauffement actuel, sans pareil depuis 2000 ans"

5
Sciences

Viticulture /p.7

Gestion sans herbicide et sans mécanisation du cavaillon dans le vignoble de Sierre

Lionel Mabillard

Œnologie /p.11

Etude de l'impact de l'utilisation des rafles en vinification

Louis Trappet

7
Dossier

La fraîcheur aromatique dans les vins

17
Portfolio

La Vigne et les Oiseaux

23
Actualités

Echo du vignoble /p.35

Craintes du consommateur, interview de Gérald Bronner

35
Eclairages

ADC - 69e Assemblée générale, 7 novembre 2019, Changins /p.39

USOE -Partenaire du 42e Congrès Mondial de l'OIV /p.41

Changins - Soutenances 2019, Apéro Vino Sciences, OSMV/p.43

39
46

DECOUVREZ 40 ANS DE PUBLICATION! Tous les numéros d’OBJECTIF sont disponibles ici en format pdf. Tous droits réservés

Création de sites internet © LemanSites.ch
Votre produit a été ajouté au caddie