Archives

Retour
85
Edito

Effervescent… un terme si adéquat pour caractériser certains vins, pourtant guère usité en dehors des professionnels de l’oenologie. Plus souvent employé pour décrire le monde dans lequel nous vivons et son actualité parfois débridée, il peut aussi s’appliquer à des époques éloignées, loin des échanges d’information quasi instantanés que nous vivons aujourd’hui. Comme ces époques qui, à l’image des peuples d’Athène et de Rome dans les premiers siècles avant notre ère, ont vu d’importantes réformes agricoles tentées avec plus ou moins de succès, à lire Patrimoine (p.1). Le passé est asurément riche en enseignements transposables aujourd’hui, même en matière de marketing individualisé, bien que depuis des temps un peu moins reculés que l’Antiquité. Effervescent…un mot décrivant fort bien le marché des vins mousseux qui bénéficie d’un attrait renouvelé des consommateurs depuis plusieurs années, en Suisse comme ailleurs (p.19). Ce terme s’applique également à la recherche sur les Champagnes et autres vins mousseux, qui trouve en eux un riche vivier d’investigations, tel le Voyage au coeur d’une flûte de Champagne (p.24) qui assemble admirablement oenologie, mathématiques, physique, météorologie et astrologie (!) pour le plus grand plaisir du lecteur. Effervescent… une expression liée aux célébrations comme celles qui ont dû immanquablement suivre les épopées des étudiants de CHANGINS après leurs concours de dégustation et de viticulture (pp 42-43). Une expression qui ne concerne néanmoins pas que les humains, dont la fâcheuse tendance à tout ramener à eux est légendaire, mais aussi la faune qui nous environne (p.25), qui a tout autant de raisons que nous de célébrer certaines étapes de la vie. Cette faune qu’il nous faut réapprendre à chérir, tout comme la flore qui l’entoure. Heureusement, de nombreuses initiatives vont dans ce sens en matière de viticulture suisse, ne serait-ce qu’à travers une gestion plus raisonnée des sols et du capital plante (pp 7, 37, 39). Mais de la prise de conscience à la mise en pratique généralisée, le chemin est long. Il faut notamment produire du savoir applicable et le transmettre largement. C’est la mission d’Agroscope qui, à travers le dernier ouvrage Ravageurs et Auxiliaires (p. 49), valorise l’ensemble des connaissances pour une gestion raisonnée et durable des cultures. L’effervescence est aussi une qualité d’esprit, qualité de celui ou celle qui, toujours en éveil, s’émerveille, se passionne, s’engage, partage, avide de faire progresser les réflexions. C’était une des nombreuses qualités d’Alain Gruaz, Oenologue engagé qui nous a quitté trop prématurément le 9 août dernier (p. 41 ).

Richard Pfister
Patrimoine

Crises et changements

Noémie Graff

p.1
Edito

Un monde d’effervescence

Richard Pfister

p.5
Sciences

Viticulture / p.7

Effets du mode d’entretien sur la flore adventice

Matteo Mota/

Œnologie / p.11

Conséquences organoleptiques de la gestion de l’O2 sur vins blancs

Hugo Drappier

Arboriculture / p.15

Application de l’engrais foliaire Packhard ® pour améliorer la qualité des pommes

Fanny Iadaresta, Dr Dominique Fleury, Dominique Ruggli

Dossier

Les vins effervescents en Suisse et ailleurs

Richard Pfister

p.21
Portfolio

Pétillantes célébrations

Pierre Baumgart

p.27
Actualités

Le produit personnalisé, une nouvelle relation entre producteur et consommateur / p.36

E. Rembault-Necker

ECHO DU VIGNOBLE L’interview – Gérald Vallélian / p.37

 

Eclairages

ADC / p.39

Assemblée générale 2016 à Changins

USOE / p.41

Hommage à Alain Gruaz

EIC / p.42

Facebook, Concours, Soutenance des travaux de Bachelor

Agendas

Impressum / Dossier n° 86 p 48

p.44

DECOUVREZ 40 ANS DE PUBLICATION! Tous les numéros d’OBJECTIF sont disponibles ici en format pdf. Tous droits réservés

 

Création de sites internet © LemanSites.ch
Votre produit a été ajouté au caddie